• Laure-Anne DECLOCHEZ

Infertilité et ostéopathie


Sources de l’article :

http://www.osteopathe-larochelle.fr/fertilite-osteopathie/

http://www.osteopathie-france.net/gynecologie/971-osteopathie-fertilite

http://www.fiv.fr/osteopathie-fiv/

L’infertilité est une difficulté à procréer; la stérilité une impossibilité à procréer.

L’ostéopathie ne peut traiter que les infertilités fonctionnelles.

Pour accompagner un couple dans ce long parcours de l’infertilité, il faut faire preuve de rigueur et de respect car il s’agit souvent d’une grande souffrance pour ces parents. Il est important d’aider ce couple avec l’honnêteté de dire simplement « nous vous accompagnions vers de meilleurs fonctions dans votre corps, la nature décidera de la suite ».

CAUSES CENTRALES:

Il existe des causes centrales (axe hypothalamo-hypophysaire) et des causes périphériques (aspect utérus, ovaires, trompe…) les 2 causes ayant une origine souvent mécanique.

Les causes centrales sont essentiellement hormonales FSH RH(Hormone folliculo-stimulante) et LH RH (Hormone lutéinisante) en relation avec l’hypophyse et l’hypothalamus qui se situent dans la boite crânienne.

Cette relation étroite hypophyse/hypothalamus est donc redevable de toutes les techniques d’ostéopathie crânienne. Le but est de retrouver une bonne harmonie entre le crâne et le sacrum.

LES CAUSES PÉRIPHÉRIQUES:

« un ovaire immobile est un organe malade ».

La mobilité de l’ovaire dépend:

  • d’un juste équilibre entre les ligaments de l’ovaire et de l’utérus,

  • de l’absence de compression viscérale, comme une ptôse du gros intestin et ou de l’intestin grêle,

  • de la liberté des ovaires par rapport aux ligaments reliant l’ovaire gauche avec le sigmoïde et l’ovaire droit avec le cæcum, de la mobilité de l’utérus, avec absence d’adhérences ou de cicatrices péritonéales.

Le traitement se fait donc de la tête aux pied. L'ostéopathie prend toujours le patient de manière globale dans un premier temps. Le choix des techniques sera toujours adapté à chaque femme, son histoire, ses antécédents, et ses besoins.

Dans l’idéal, la première consultation devrait avoir lieu pendant la première semaine qui suit les règles. On est au plus près de la réalité de la mobilité des tissus. Avant une FIV, il est recommandé aux patientes de consulter quinze jours à trois semaines avant le transfert d’embryon, ce délai correspondant au temps de réaction de l’organisme à un traitement ostéopathique.


Créé avec Wix.com