Créé avec Wix.com

  • Laure-Anne DECLOCHEZ

Gyneco et Ostéo


Que les causes des rapports sexuels douloureux soient organiques ou psychologiques, il existe toujours des solutions pour se sentir mieux. Et l’ostéopathie en fait partie.

Dans le langage médical, pour parler de rapports sexuels douloureux on parle de « dyspareunies ». Ca sera le terme employé dans cet article.

Dyspareunie ? Kesako ?

Beaucoup de femmes sont concernées. Ces douleurs sont de différents types :

  • Superficielles : au niveau de la vulve, du clitoris, du vagin, dès le début du rapport ou même au simple contact

  • Profondes : pendant l’acte en lui même, lorsque le pénis est dans le vagin. Elles peuvent parfois apparaître que dans certaines positions.

  • Primaires : dès le premier rapport

  • Secondaires : après un traumatisme

Causes de dyspareunies :

Il est nécessaire de le rappeler, qu’encore ici, le travail pluridisciplinaire est conseillé pour répondre au mieux à vos attentes. Cela passe par un travail avec sage femme, gyneco, psychologue, kiné ou autres confrères ostéopathes.

Ainsi le gynécologue va être à la recherche d’un fibrome, de lésions du col de l’utérus, d’une endométriose … qui pourraient être à l’origine des douleurs. Cela va donc passer par différents types d’examens médicaux. C’est une des premières personnes à consulter pour éliminer en premier lieu les causes « médicales ».

Le psychologue pourra aider dans le cas d’une mauvaise image de soi, d’un manque d’estime, de tensions dans le couple, de stress, de traumatisme antérieur, du vécu de la séxualité, de l’éducation sexuelle... Le rapport à la sexualité est très intime et porteur souvent d’histoires.

« le périnée est, par excellence, le support de notre histoire. Les tensions du présent, comme les secrets du passé, y sèment parfois la zizanie. »

Henri REINHART, ostéopathe DO

Action de l’ostéopathie dans le cadre des dyspareunies

« une adolescence mal vécue, une opération de l’appendicite suivie d’adhérences, un accouchement difficile ou un choc psychologique peuvent avoir des répercussions sur la zone périnéale. L’utérus manque ensuite de mobilité et la pression exercée par le sexe masculin est douloureuse. »

Philippe STERLINGOT, ostéopathe DO

Pour cela les questions posées au début de la consultation seront sûrement un peu personnelles, pour mieux parvenir à cerner l’origine du problème.

Il est possible en ostéopathie d’améliorer votre qualité de vie. Lors d’une ou deux consultations nous pouvons investiguer les causes possibles de douleurs aux rapports : origine mécanique comme la perte de mobilité d’un utérus par exemple, une sollicitation trop importante d’un nerf sur un mouvement…

Nous investiguerons également le retour veineux, la vascularisation du périnée et du petit bassin.

Nous allons chercher à « interroger les tissus », en mobilité, en tension, en qualité de tissus. Les mouvements sont discrets et fins pour apporter souplesse et mobilité dans la région traitée.

Depuis 2007, en tant qu’ostéopathe nous n’avons pas le droit de pratiquer de techniques internes. De ce fait ayant fait mes études à ce moment-là je n’ai pas appris ces techniques et je ne souhaite pas les apprendre, préférant la patience de la voie externe pour suivre le rythme des tissus. Cependant parfois, l’abord par la voie interne est le plus efficace dans certains cas. Si j’estime en fin de séance que c’est l’approche la plus adaptée pour vous, je vous conseillerais dans ce cas d’aller consulter d’autres consoeurs, qui ont été kiné ou sage femme avant.

Suivi de la séance en ostéopathie

Lors de ces motifs de consultation il est toujours difficile de prévoir comment les tissus vont réagir et combien de temps cela prendra pour éradiquer les douleurs. A nous alors, ostéopathes, de s’adapter à l’évolution de vos symptômes et de suivre le rythme de vos tissus.

La majorité du temps je considère que si en deux consultations en ostéopathie il n’y a aucun changement, il faut investiguer d’autres causes possibles et d’autres types de traitement.

Dans ce type de consultation, l’échange entre le praticien et le patient est primordial. En tant que thérapeute nous devons essayer de comprendre votre histoire, dans tous les cas respecter votre intimité tout en faisant notre travail. Une consultation de ce type est un lieu où vous pouvez vous exprimer et nous sommes là pour vous écouter.

#gynéco #osteo #ostéopathie #ostéopathe #périnatalité #dyspareunie

76 vues