• Laure-Anne Declochez

Préparation semi-marathon de disney


Sur un défi avec une amie, interne en psychiatrie, nous décidons de nous inscrire au semi marathon de Disney. Voilà donc la préparation de deux grandes filles qui ont toujours aimé les contes de fées mais qui aiment encore plus maintenant leurs baskets !

31 mai : c’est le jour fatidique de l’inscription au semi ! Sur un coup de tête et en s’assurant de ne pas prendre l’assurance annulation pour être sures d’y aller et de faire les choses à fond ! Nous sommes toutes euphoriques, mais avec tout de même un peu de pression en se disant que maintenant il va falloir vraiment faire de gros progrès car l’échéance est relativement proche : le 25 septembre. Cependant cette inscription nous donne à toutes les deux l’impression d’être un peu spéciale, de dépasser un peu l’image que notre entourage a de nous mais également (et surtout) celle que nous avons de nous même. On commence donc à se renseigner sur les entrainements en plus des informations que nous avions eu chacune de notre côté lors de nos études. Ainsi je suis tombée sur un article top d’une bloggeuse qui allie sport et recettes healthy, le conseil marquant anecdotique : se couper les ongles des pieds une semaine avant ! En même temps, je télécharge le plan d’entrainement de runtastic.

On se donne comme objectif de savoir courir 18km d’ici fin aout/ début septembre, en se prévoyant 3 courses par semaine : principalement une séance de fractionné, une longue séance, une séance plaisir.

L’objectif pour ce semi est clair : le finir quelque soit le temps, le chrono on s’en occupera pour le prochain semi ;)

01 juin : Aujourd’hui, on recherche un peu plus d’informations sur l’alimentation. De ce que l’on retient en gros un mois avant il faut commencer à se prendre sérieusement en main : diminuer l’alcool et les repas riches en graisse.

  • Séance de renforcement musculaire pour moi,

  • 8 km pour Caro

02 juin :

  • séance d’elliptique 26,53 km en 1h08 : fourmis dans les pieds au bout de 30 min,

  • 4,96 km pour Car

05 juin :

  • 11km pour moi : était parti sur un 12 km mais arrêtée au 11éme km par un feu de circulation, la tête qui tournait, je finis donc la fin du parcours à pied

07 juin :

  • 5km pour moi, des ampoules au pied qui me gênent de mon côté

  • pas de course depuis 5 jours pour Caro,

Pour autant nous sommes toujours ravies de notre inscription en se disant qu’un objectif comme ça, nous fait sortir de notre petit confort, permet d’aller de l’avant, que cela renforce notre mental.

8 juin :

  • caro : 10,26 km

9 juin :

  • caro : 7,5km pas très vite car avec un gouter dans le ventre juste avant de partir donc elle n’est pas forcément à l’aise et confortable pour courir.

14 juin :

  • caro 8,7 km, selon elle la course du matin juste après un café / fromage blanc/kiwis fait partie du top 2

  • De mon côté : 10km

15 juin :

  • caro : 14,53 km en 1h29

  • Pour moi j’ai la sensation de dos bloqué (le comble pour une ostéo) donc je préfère m’abstenir et faire attention. L’idée n’est pas d’user le corps le premier mois de préparation.

16 juin :

C’est le jour J du changement de chaussures tant attendu pour moi, je me suis orientée vers la boutique sohbi sport à rennes dont je n’entendais que du bien et effectivement je me suis retrouvée face au gérant qui est très pro et de bons conseils. Connaissant les paramètres à prendre en compte pour une bonne foulée, et sachant comment mon corps réagissait à la course les conseils reçus étaient vraiment très pertinents. Le choix s’est donc orienté vers un autre type de modèle que j’avais au début du mois, un modèle avec plus d’amortis et plus de maintien. J’étais vraiment bien dans le magasin mais la course le soir a été le vrai test : fourmis au bout d’1km, douleurs face externe du pied gauche, ampoules sous tous les orteils au bout de 6km. Bref, une grosse déception…

  • 6km donc pour moi ce jour là

18 juin :

  • caro : 11,26 km, ses entrainements confirment que la course du matin est vraiment la meilleure heure pour elle.

  • Pour moi, en formation sur Paris pour ce début de semaine cela sera off de mon côté.

Caro explose tout avec un bilan à déjà 123 km pour ce mois-ci, elle teste son corps dans toutes les situations de chaud/froid/pluie/sec/long/court/tot/tard, préfère toujours le running du lendemain de soirée :D

Un total de 30km pour moi au même moment avec 6 séances de renforcement musculaire en plus : pas très sérieux mais entre la formation et l’essai des chaussures de jeudi soir, qui m’a laissé des tensions au niveau des jambes pendant toute la semaine et toujours ce blocage au niveau du pied qui revient dès que je suis à plat au bout d’une longue période de marche, je n’ai pas beaucoup insisté. Un collègue ostéopathe spécialisé dans le sport, Erwan DELANOS, me confirmant bien que normalement on ne doit pas avoir de douleur lorsque l'on change de chaussures surtout au bout de 6km seulement. Cela veut dire qu'il y a quelque chose pas adapté à ma foulée.

24 juin :

  • 2,44 km pour moi, je retente les chaussures mais au bout de 2km impossible de continuer avec une énorme douleur face externe du pied gauche qui m’empêche de courir avec une foulée normale. Je décide d’arrêter avant de me mettre des tensions dans la jambe, au bassin et dans le rachis. Retour à la case du magasin : on revoit la nouvelle paire de chaussures par rapport au modèle de mon ancienne paire, et au final on arrive à la conclusion avec la vendeuse que la nouvelle paire de chaussures m’apportait trop de maintien, je perdais en souplesse au niveau du pied d’où cette sensation de blocage qui survenait de plus en plus rapidement. Du coup retour sur le modèle que j’avais avant mais sur la gamme supérieure. Déjà la première chose apprise de cette mésaventure c’est que l’équipe de ce magasin est vraiment top, très pro, à l’écoute de ses clients. C’est une équipe vraiment formidable, allez-y les yeux fermés vous pouvez leur faire entièrement confiance.

Bilan du premier mois : Caro est partie à fond sur l’entrainement, de mon côté cette histoire de chaussures m’a sérieusement freiné. Je compte reprendre tranquillement début juillet en attendant mon rdv chez l’ostéo mi-juillet pour lever un peu toutes ces blocages qui me gênent et pouvoir repartir du bon pied dans l’entrainement ensuite (après les 48h sans effort bien sûr après la séance ;p) Comme dans toute préparation, il faut certes qu'il y ait de la rigueur mais il faut aussi un peu de spontanéité. L'important pour nous c'est de garder ce goût du running, de ne pas s'ennuyer après avoir franchi le premier cap des 10km ;)

#semimarathon #disney #running #ostéopathe

75 vues

Créé avec Wix.com