Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Laure-Anne DECLOCHEZ
Ostéopathe à Rennes

Comment augmenter sa fertilité ?


Exercice physique

Une osteo vous parlera toujours d’exercice physique. Pourquoi ? Parce que la mobilité est au cœur de notre philosophie, de nos principes. Mais par exercice physique on parle de quelque chose d’adapter à vous : pour certains déjà 30min de marche par jour ça sera déjà largement suffisant, d’autres se plairont plus dans du yoga, d’autres dans du vélo. L’idée est de mettre du mouvement pour garder et optimiser la mobilité du bassin (entre autres), favoriser une bonne circulation sanguine. Et puis mine de rien bouger rien qu’un peu fait toujours du bien à la tête et offre une soupape de décompression.

Pour finir, c’est une bonne habitude à prendre car l’activité physique, adaptée, est également conseillée tout au long de la grossesse.

 

ÉLIMINEZ LES TOXIQUES

  • tabac :

Les conséquences négatives du tabagisme sur la fécondité sont absolument certaines, en fécondité naturelle comme en Aide Médicale à la Procréation. En FIV, les fumeuses perdent 15% de chances de grossesse.

Le tabagisme provoque une baisse de la réserve ovarienne en ovocytes, une réduction du taux d’implantation des embryons.

 

  • le café :

La consommation régulière de caféine diminue les taux de grossesse en FIV. La cause semble être la baisse du nombre d’ovocytes et du taux de fécondation. La caféine a un effet hormonal, la testostérone plasmatique baisse de façon dose-dépendante.

Il est recommandé de limiter la consommation quotidienne à 2 tasses de café ou de thé par jour, et d’éviter les sodas caféinés et les boissons énergétiques.

 

  • les perturbateurs endocriniens :

c’est-à-dire des toxiques capables de mimer l’action de certaines hormones.

De manière générale, désir d’enfant ou non il est bon de faire attention à notre exposition : aux pesticides, à la qualité des emballages alimentaires, aux produits d’hygiène de beauté…

Pour vos repas, quand c’est possible, préférez des aliments locaux et bio.

 

DU FROID POUR MONSIEUR :

Les testicules sont programmés pour fonctionner à 35°. Les soumettre à des températures excessives diminue la qualité du sperme.

Une forte fièvre peut provoquer une baisse forte et prolongée (2-3 mois) de la production des spermatozoïdes.

Dans la vie quotidienne, des petits gestes peuvent permettre de prendre soin des gamètes masculines : éviter les bains chauds, les vêtements serrés, on arrête de poser l’ordinateur portable sur ses genoux pour travailler.

Les micro-traumatismes répétés sur les testicules (VTT, cheval) auraient également des conséquences sur la fertilité masculine.

 

LE POIDS :

La nature est très tolérante, et on peut avoir des ovulations normales en étant très mince, ou au contraire plutôt en surpoids. Mais si l’on dépasse trop ces limites, des conséquences négatives sur la fertilité risquent d’apparaître. A l’inverse, il suffit parfois de perdre (ou de gagner) quelques kilos pour retrouver une fécondité normale, même en restant loin du poids idéal.

 

L’excès de poids a des conséquences prouvées scientifiquement sur la fécondité, même si l’on peut rencontrer des personnes obèses qui ont beaucoup d’enfants. Le risque de ne pas concevoir après un an d’attente est augmenté de 30% en cas de surpoids et de 80% en cas d’obésité.Le lien avec l’infertilité est une certaine résistance des ovaires au traitement de stimulation, de moins bons résultats en FIV (-30%), un risque de fausse-couche plus élevé (+33%)

 

La trop grande maigreur est également un handicap. Pour fonctionner normalement, les ovaires ont besoin d’un certain rapport en la masse de muscles et la masse de graisse.Les conséquences sur la fertilité sont presque les mêmes que l’excès de poids: des troubles importants de l’ovulation, une résistance au traitement de simulation ovarienne, et de moins bons résultats en FIV.

Les sportives de haut niveau, surtout celles qui pratiquent des sports d’endurance, ont les mêmes problèmes, en raison d’un rapport trop élevé de masse musculaire par rapport à la graisse.

 

Dans la même lignée, l’alimentation peut être intéressante à être observée. Pour cela le mieux est vraiment un bilan avec des professionnels pour que les conseils soient adaptés en fonction de votre situation propre (fertility club, fertil-in, une nutritionniste spécialisée, une naturopathe spécialisée …)

 

Le petit bonus loufoque : les pieds au chaud pour Madame :

La petite astuce/superstition que l’on peut voir souvent c’est de sortir les chaussettes après un transfert. Soit disant « pieds chauds utérus au chaud ». L’explication scientifique de cette superstition je ne la connais toujours pas, mais une petite superstition fait parfois du bien. On peut avoir la sensation de mettre toutes les chances de notre côté par des petits gestes parfois. Après minimum 15jours de piqûres on peut rajouter 15 jours de chaussettes après le transfert, c’est pas ce qui est le plus contraignant

Ici mon conjoint a bien rigolé quand pendant 15 jours j’ai dormi avec des chaussettes

 

Et vous avez vous un petit geste porte bonheur, une superstition, un petit rituel dans votre parcours PMA ?


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Fertilité et ostéopathie

28 Jan 2024

Une bonne hydratation cela consiste en quoi ?

21 Jan 2024

L'alliance Yoga-Ostéopathie

14 Jan 2024

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Osteo2ls

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.